Au siècle des siècles



Ces derniers temps je me fais plus rare, je le concède ! J'ai dernièrement changé d'emploi et cette fois cela a été satisfaisant et surtout, je suis en vacances 🎊😋🎉🎉


Bon tout cela pour expliquer pourquoi je ne publie plus autant qu'avant. Donc aujourd'hui j'avais un rendez-vous à Paris… Et l'occasion était trop belle de re-découvrir la ville lumière lors d'une belle randonnée. J'ai un goût très prononcé pour la marche : j'ai donc marché de Saint-Michel à la Pitié et de la Pitié à Gare du Nord soit un peu plus de 10 km pour voir le cœur battant de la vieille ville.


Je ne te cacherai pas que j'ai été beaucoup surprise de voir que les tentes Quechua sortent comme des champignons de terre, mais cela est un autre sujet… Le sujet de mon article aujourd'hui est inspiré directement de la première grande dame de Paris, Notre-Dame de Paris. Au-delà de toutes les polémiques de clocher, Notre-Dame reste un édifice qui m'inspire quelques leçons à appliquer à notre vie.



Glorifier Dieu


La cathédrale a pour but premier de glorifier Dieu. La flèche s'élevant vers le ciel est une représentation du pouvoir spirituel faisant face au pouvoir temporel puisque tu n'es pas sans savoir que le Palais de justice était le Palais des Rois jusqu'au 14ème siècle. Ils quitteront alors l'île de la Cité pour le Palais du Louvre, puis pour Versailles au 17ème siècle.

Bien entendu la construction d'une cathédrale répondait aussi à d'autres impératifs surtout économiques et culturels. Elles asseyaient le rayonnement d'un pays et constituaient une manne financière certaine pour les commerçants et notamment les foires lors des pèlerinages pour voir les reliques qu'elles abritaient (si tu t'intéresses à ce type de contenu, je te renvoie vers la série télévisée "Les Piliers de la terre" qui en plus de jouir d'un casting remarquable retranscrit bien la prouesse que ces édifices représentent).


Notre vie est comme ces cathédrales. Nous avons été appelés à glorifier Dieu et nous tenir dans ce monde comme des lampes, témoignage de la grâce immense que Dieu nous donne. Il y a peut-être des gargouilles, des images et toutes ces choses qui hérissent les poils des protestants, mais n'oublions pas qu'une œuvre commencée est toujours mieux qu'un brouillon ou une idée !


De plus, n'oublie pas que Dieu n'aura de cesse de te corriger et de conduire dans la vérité. Dieu te permettra de discerner ce qui est bon agréable et parfait et de ne pas te conformer au siècle présent. Le siècle présent c'est aussi les conceptions héritées de notre famille ou de notre église. Que le Saint-Esprit soit notre guide en toute chose !



Persévère !


Notre-Dame est pour moi un symbole de persévérance. Parce que beaucoup de gens se sont succédés pour livrer l'édifice que nous connaissons aujourd'hui. Elle a été construite de 1163 à 1345. Ce fut un chantier de deux siècles auquel de nombreux architectes ont contribué. Mais elle a aussi connu des périodes de restauration au cours desquelles elle recevra une nouvelle flèche, flèche qui a été détruite le 15 avril dernier.


Comme tu le sais elle a pris feu. La flèche, et les structures de la nef et du transept notamment ont été détruites. La structure affaiblie à été renforcée pour éviter l'effondrement des parties épargnées par le feu.


Au vue de l'ampleur des dégâts il eu été compréhensible de la laisser en l'état. Il faut savoir que la restauration comme la reconstruction d'un tel édifice constituera une prouesse technique. De même ne perdons jamais espoir pour l'édification de nos vies ou des projets que nous bâtissons. Il peut arriver des contrariétés comme un feu, la perte de tes données (si tu savais le nombre de fois où cela m'est arrivé), trahison, contrariété ou encore la mort… Mais tous ces obstacles ne doivent pas être des excuses pour t'arrêter. Non ils doivent être la raison pour laquelle tu persévères et te remets à la tâche.



Vers l'avenir


La cathédrale Notre-Dame trône sur l'île de la Cité depuis 850 ans soit quasiment 9 siècles. Même si elle ne résistera pas à l'éternité, elle demeure le témoignage d'un désir d'asseoir la foi chrétienne au sein de la cité, au cœur de la vie quotidienne.


Si aujourd'hui, laïcité oblige, la foi chrétienne ne demeure visible que par les monuments historiques, nous devons nous interroger sur l'utilité de notre foi pour la ville. J'ai été frappée de trouver des tentes Quechua sous le pont de la ligne 5, à l'entrée de la Pitié-Salpêtrière. Les temps que nous vivons sont rudes pour beaucoup. Si certains ont oublié les valeurs évangéliques que nous soyons un rappel que la liberté, l'égalité et la fraternité étaient proclamées bien avant la déclaration des droits de l'homme ! Rappelons-leur que l'amour efface de nombreuses offenses et que la veuve et l'orphelin sont importants aux yeux de Dieu.


Eux ne voient pas le Père alors montrons-leur, par la grâce qu'Il nous accorde, combien bon il est.


Amicalement tienne,


Celvie

©2019 by Les glorieuses choses. Proudly created with Wix.com