Il n'est jamais trop tard ! 

Mis à jour : 2 juin 2019

Je termine ma journée dans le bureau. Les lieux sont depuis longtemps endormis. Cela fait bien une heure que je n'ai plus entendu les enfants. La pièce, froide, le feu s'est éteint il y a certainement un moment, est tout juste éclairée par la flamme de ma bougie. La nuit tombée, fait poindre aux fenêtres de la ville des centaines de lumières qui sont comme des sémaphores. Il est temps de rentrer me fais-je la réflexion.

Soudain j'entends comme un vacarme se rapprochant. Des pas hâtifs résonnent dans le couloir. La porte s'ouvre à la volée et laisse passage à Simon. De son air catastrophé, il m'annonce que nous n'avons pas été livrés et qu'il n'y a plus rien à manger pour les deux mille enfants de l'orphelinat.

Le docteur Pierson qui prêche toute cette semaine à l'église se tient dans l'encadrement de la porte. Tiré de ses méditations nocturnes par monsieur Short, il est sorti de sa chambre. "Docteur Pierson !" l'interpelle-je "Vous tombez bien ! Joignez-vous à nous, que nous parlions à Dieu !" Nous nous mettons tous trois à genoux, tandis que j'explique au docteur Pierson la situation. "Mais à cette heure plus rien n'est ouvert !" m'oppose-t-il. "Je le sais très bien, mon cher frère !" Je m'appelle Georges Muller et par une simple prière je viens de bouleverser la vie d'un docteur et de Samuel Short. Pour moi la prière est la solution à tout problème. Au lendemain de cette soirée, les garde-mangers de l'orphelinat déborderont à craquer de nourriture pour un mois.

Le témoignage que je veux vous laisser : "Attends-toi à des prodiges de la part de Dieu, et tu verras des prodiges se réaliser."

0 vue

©2019 by Les glorieuses choses. Proudly created with Wix.com