Ne mets pas ta lampe sous un boisseau ! 



Crédit photo Canva

Je suis le type de nana qui est semblable aux tortues🐢. Quand on me bouscule trop, tranquillement, mais sûrement je me retire dans mon pré-carré et j'y reste jusqu'à ce que le temps me semble plus favorable. Le petit problème avec cette attitude est que généralement ce retrait dure longtemps et qu'elle n'est pas du tout raccord avec la parole de Dieu. Parce que oui Dieu parle entre autre du syndrome de la tortue justement dans ce passage que tu retrouves dans trois des quatre évangiles. C'est dire que c'est important :

"on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison." Matthieu 5:15 LSG

Ne te la joue pas Calimero ! Il est vrai que la vie a parfois des aspects qui heurtent l'âme et le cœur, mais cela n'est pas une raison pour ne plus s'investir dans les relations avec les autres ou dans tout autre projet dans lequel Dieu t'appelle. Sans vouloir te juger, le problème avec l'amertume est qu'elle est un cycle sans fin : quand tu commences à la nourrir, elle t'en demandera toujours plus ! Pour les moins jeunes d'entre nous, vous souvenez-vous de ce personnage de dessin animé qui ne cessait de se plaindre ? Rien ne trouvait grâce aux yeux de Caliméro ! Si bien que rien n'allait. Si tu commences ta journée avec une telle mentalité, tu ne parviendras à rien !

Si comme moi tu es dans cet état d'esprit, tu dois changer de mentalité.


Change de mentalité Je sais que cela peut paraître semblable à la mer à boire, mais il ne faut pas se décourager face à la tâche ! Changer de mentalité est en fait le renouvellement de l'esprit. Dans la Bible Dieu nous exhorte inlassablement à ne pas nous laisser aller à l'expression spontanée de notre caractère, de nos émotions ou encore de nos convictions erronées. Nous devons sans cesse nous laisser conduire et transformer par le Saint-Esprit. C'est sa présence en nous qui nous inspirera à changer de langage et à voir les choses sous le prisme de la foi. Et nous comprendrons que nous sommes véritablement choisis de Dieu. C'est arrivé dans ma vie en décembre dernier. La période des fêtes était de loin l'une des pires périodes de l'année auparavant. Je ne supportait pas les changements d'année et la contradiction entre celle que je rêvais d'être et celle que je voyais… Je savais où je devais être, mais ignorais par quel chemin je devais passer et cette simple incertitude me plongeait dans une paralysie mentale. Jusqu'à ce qu'un frère d'arme que je n'avais ni vu ni entendu depuis des années m'appelle. Ce qu'il m'a dit ce jour-là a été pour moi un véritablement soulagement. Et j'ai compris que rien ne servait d'être exceptionnel, il suffit tout simplement que je sois moi ! Mais qu'est-ce moi quand il a pris la forme que d'autres ont voulu lui donner ?


Sois libre ! Notre passé est de loin ce que nous devons régler pour briller. Le mien me criait que je n'étais pas à la hauteur, pas fidèle, irascible et surtout destinée à finir seule ! Ce qui est bien avec le passé est justement qu'il est derrière nous : alors pourquoi permettons-nous à ce qui nous a blessé de dominer encore sur nous ? Depuis ce passé est devenu une force et je me plais à en parler non pas pour exagérer le mal qui m'a été fait mais pour montrer combien Dieu m'a fait grâce. Ma vie est un miracle ! Le simple fait que je sois encore sur terre et que je puisse l'écrire le prouve !

Certes tout n'est pas encore réglé et il me reste encore tant de choses à surmonter ! Mais je lutte dans la victoire de Christ. Son regard bienveillant est sur moi pour m'aimer, me chérir, me transformer à son image ! Il y a un verset de la Bible que j'ai très tôt pris pour moi : "Je ferai de toi l’ancêtre d’un grand peuple ; je te bénirai, je ferai de toi un personnage renommé et tu deviendras une source de bénédiction pour d’autres. Je bénirai ceux qui te béniront et je maudirai ceux qui t’outrageront. Toutes les familles de la terre seront bénies à travers toi." Genèse 12:2‭-‬3 BDS Sais-tu que nous sommes tous devenus enfant d'Abraham ? Or, comme tu l'as lu, la vie d'Abraham n'avait qu'un seul but : être une source de bénédiction pour d'autres. Alors, qu'attends-tu maintenant ? Mettras-tu toujours la lampe que tu es sous le boisseau ? Non je t'encourage à te libérer toi aussi de tout carcan social ou culturel, de toute entrave psychologique et laisser luire la belle personne que tu es ! Car tu es le choix de Dieu et nul ne pourra prendre ta place. Bien à toi. Celvie P. S. Alors après tout ceci je voudrais remercier tous ceux qui ont fait celle que je suis. À vous tous mon amour et mes prières, espérant que ceux d'entre vous qui ne connaissent pas la grâce de Christ entrent dans cette famille merveilleuse qu'est l'Église. À toi, B. R.-B., étrange que je pense en premier lieu à toi parce que tes paroles m'ont brisée au plus profond de mon être. Mais je te bénis et te libère ! Je suis une créature merveilleuse et rien de ce que tu as pu dire n'est vrai ! À vous messieurs C., M., mesdames L. et M… Vous avez créé en moi un dégoût profond pour l'être que j'étais. Je n'étais qu'une ado mais je vous bénis. Car je crois que je suis une personne brillante quels qu'aient été mes résultats dans vos matières. À vous monsieur S. qui m'avez relevée et bâtie ! Je suis votre élève et la tendresse que je ressentirai pour vous n'aura jamais de fin. Merci d'avoir cru en moi et de m'avoir portée tant de temps ! Dans la foulée à vous monsieur D. qui avez traversé ma vie tel un éclair. Je ne vous oublierai jamais. Vous demeurerez à toujours un mythe pour moi. À vous mes amies et amis. Vous vous reconnaîtrez. Vous avez été ma bouffée d'oxygène dans les ténèbres qu'étaient ma vie. À vous trois mes amies, O., M. et A. qui m'avez supporté et que j'ai pourtant si cruellement délaissées, à jamais ma reconnaissance ! À toi Tabernacle, Église Évangélique de Palaiseau, Meistad, vous resterez à jamais dans mon cœur ! À vous mes frères d'Eden Church. Que le Seigneur vous garde et ajoute encore sagesse, force et puissance aux hommes et femmes merveilleux que vous êtes. À vous mes Zacates ! Purée, combien la communion avec vous fut délicieuse ! À mes petites sœurs que je ne vois plus mais qui demeurent dans mon cœur. Vous êtes nombreuses mais je crois que Dieu ne vous délaissera pas. Julie tu constateras que tu es nommée ! Je t'aime, pour toujours. À vous tous mes collègues ceux que j'ai aimé comme ceux que j'ai eu plus de mal à supporter. Vous demeurez dans mon cœur. À vous ma famille si grande et si précieuse. Je ne vous connais pas tous, mais vous êtes assurément la plus belle qui soit pour moi. À vous mes quatre mousquetaires ! Vous êtes ce que j'ai de plus précieux. Je n'aurais pas pu rêver plus belle fratrie. Je vous love ! À toi Pierre… Toi et moi ce n'est pas toujours facile, mais je bénis Dieu pour l'amour et la miséricorde qu'il déverse dans nos cœurs l'un pour l'autre. À vous N. et H., ma vie. Avec vous je découvre chaque jour de nouvelles nuances du verbe aimer. À toi mon père. Merci pour l'homme que tu es dans ma vie. Tu es mon repère ! À toi mon âme sœur, nous sommes toutes deux les faces d'une même médaille, maman. Je t'aime de tout mon cœur et tu es de loin celle qui de tous a marqué ma vie d'une empreinte indélébile. Merci pour ta foi, ta force et le témoignage que tu es. À jamais à vous deux mes parents et amis ma reconnaissance pour la femme que je suis. À toi, amour de ma vie ! Mon adoration et ma louange. Merci pour ta protection et ta fidélité car il ne m'est jamais rien arrivé qui fut au-delà de mes forces. Merci pour la restauration, merci pour l'amour et ta faveur ; merci tout simplement !

©2019 by Les glorieuses choses. Proudly created with Wix.com