Sois forte !


Crédit photo : Jacob Lund

Il y a quelques temps Dieu m'a fait la grâce immense de conduire un temps la louange et l'adoration un dimanche matin. Je peux dire sans craindre de mentir que ce jour a été l'une des expériences les plus bouleversantes de ma vie.


Bon déjà il y a cette vision très particulière que j'ai de la louange. Puis je dois avouer que je sentais peser sur moi le fardeau de cette charge : il y a la sanctification, l'envie de bien faire, la peur de faire des fausses notes 😉 et par dessus-tout celle de te montrer plutôt que d'entraîner la bien-aimée vers le trône de gloire. Eh bien lorsque l'heure est venue je suis heureuse d'être parvenue à faire fi de tout cela.


Et je vais t'expliquer comment j'y suis parvenue.



Soustraire la peur de l'équation


J'avais une vision bien particulière de ces cultes. J'avais reçu une direction et je m'étais attachée avec la sœur avec qui je leadais à coller au thème reçu. Et ce thème me transcendait juste ! Il me tenaillait les tripes depuis trois semaines.


Pour te la faire courte, au début du mois d'août, j'ai eu à cœur de me lancer dans un jeûne et prière. Le Seigneur me fait la grâce de participer à des projets qui à bien des égards me dépassent littéralement et j'avais conscience que dans ces tâches j'avais besoin de sa grâce plus que tout.


Je me sentais comme Josué à la veille de l'entrée en Canaan. Je méditais sur ma vie passée et disais à Dieu si tu ne marches pas avec moi je vais tomber assurément. Même si c'est tout à fait vrai, Dieu n'a pas tardé de me faire comprendre une chose : l'intention qui sous-tendait ce jeûne et prière était mauvaise. Elle suintait la peur !


Or la peur est l'ennemi numéro 1 de la vision. La peur obscurcit la vision et surtout elle nous immobilise et nous pousse à nous contenter de miettes. Je devais mettre ma foi en Dieu. Ce que j'ai fait. Si bien que lorsque quelques semaines plus tard j'ai su que le dimanche 1er septembre je serai au lead avec ma sœur, je savais que je ne devais pas craindre : j'avais une vision.



La vision


Elle est le rêve. L'objectif vers lequel on tend. Si ta vision ne t'effraie pas c'est qu'elle ne vient pas de Dieu. Parce que je t'assure que Dieu est le plus grand challenger qui soit.

Il prend plaisir à prendre les onzième choix pour accomplir sa volonté.


Josué ne s'appelait même pas ainsi d'ailleurs ! Dieu a changé son nom lors du voyage pour nous faire comprendre que dès que nous faisons alliance avec lui nous devenons une autre création et que désormais nous avons le pouvoir d'accomplir ce que nous voyons dans l'esprit.


La vision pour ce culte était claire. C'est une nouvelle année et cette saison n'a rien à voir avec la précédente. Nous devrons relever des défis, nous disposer pour que Dieu se glorifie puissamment. Et cette pensée a été confirmée par une demande faite par un membre du groupe. C'est ainsi que nous nous sommes lancés sur cette liste sur le thème "Sois fort !" inspiré de Josué 1.7.


Une fois qu'on a noté la vision (parce que soyons honnête hein ! Si pour Josué c'était simple à retenir parce que c'était un peu le même objectif qu'ils avaient depuis quarante ans, le tient sera certainement un peu plus complexe donc c'est toujours bon de le noter) il ne reste plus qu'à. Mais pour beaucoup malheureusement c'est là que les choses se gâtent !



Passe à l'action


Tu noteras que lors de la rencontre entre Dieu et Josué dans Josué 1. Oui je sais j'exagère un peu, mais moi j'aime m'imaginer ce passage comme un moment solennel entre Josué et Dieu, où ce dernier vient rendre visite à Josué pour le fortifier avant d'entrer en terre promise.


Je ne sais pas pour toi, mais moi à la place de Josué je pense que je serai en train de faire des maracas avec mes genoux ou mes dents uniquement à la pensée de la frontière.

Lui n'a connu que l'Égypte puis le désert et maintenant il est à deux doigts de conduire Israël, non moins que le bien le plus précieux du Maître de tout esprit dans sa destinée… Je pense qu'il est vraiment impossible de comprendre dans quel état psychologique Josué était à cet instant, mais il devait certainement ressentir une peur terrible.


Et là Dieu lui dit ne t'inquiète


Le rôle de Josué, c'est déjà fait. À moins que tu ne sois appelé.e à être Pasteur, je doute qu'une charge aussi lourde ne t'incombe. Alors si Josué a connu le succès, pourquoi toi ferais-tu naufrage ?


Connais-tu ce passage de la Bible :


"Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, N’endurcissez pas vos cœurs, comme lors de la révolte."

Hébreux 3:15 LSG


J'aime tellement ce verset… Mais je pense qu'il colle aussi à la situation de celui qui a reçu un rêve de Dieu, mais par peur, ne l'exécute pas.



La foi


Plus jeune j'aimais écouter cette chanson d'Hillsong 😭 From the inside out en pleurant et suppliant Dieu de me changer et de faire de moi une personne courageuse ! Aujourd'hui je sais que ce n'est pas Dieu qui nous rend courageux. Permets-moi de t'expliquer ! Il n'y a pas une grâce pour le salut et une autre pour la capacité à glorifier Dieu. C'est un mensonge du diable pour nous pousser à nous contenter de compromis dans nos vies.


La vérité est que le jour où nous avons reçu Christ nous avons aussi reçu la grâce de vivre pour sa gloire. Tout est une question de décision !


Alors aujourd'hui décide de passer à l'action. Si tu fais le premier pas, Dieu t'aidera à faire le reste du chemin ; exactement comme, malgré les circonstances et ses faiblesses, Moïse a décidé de suivre le plan que Dieu avait établi pour sa vie.


Le dimanche 1er septembre c'est ce que j'ai finalement fait. De toute manière je n'avais pas le choix tu me diras. J'étais devant l'assemblée et il fallait bien l'apporter cette louange, alors tant qu'à le faire me suis-je dit, autant le faire de tout mon être !


Je voudrais t'encourager si toi aussi tu as bien conscience d'être le trente-huitième choix. Tu te considères et parfois tu ne parviens même pas à ressentir de la bienveillance ou de l'amour pour la personne que tu es. J'aimerai te rappeler l'histoire d'un roi que nul ne considérait. Enfant on lui assignait les tâches les plus ingrates parce qu'il était le plus jeune ; au point que lorsque le dernier juge d'Israël est venu dans sa maison pour apporter un sacrifice personne ne s'est dit, mais attend il faudrait peut-être appeler David, non !?


David était le dernier choix des hommes et pourtant il était celui de Dieu. Tout comme toi ! Tu as de la valeur aux yeux de Dieu. Alors retrousse tes manches et travaille à l'accomplissement de ton rêve.


Au plaisir d'entendre ou de lire un jour ton témoignage à ce sujet.


Amicalement tienne,


Celvie

©2019 by Les glorieuses choses. Proudly created with Wix.com