Une flamme de feu

Mis à jour : 25 mai 2019

Paix… Je ne ressens que de la paix. Comme c'est étrange ! Le ciel est d'un bleu pur. Je ne l'avais jamais vu aussi beau. Il y a comme quelque chose qui m'y attire ; un mystère que je ne lui avais jamais découvert. Merci pour ce cadeau précieux. Merci pour tout ce que j'ai vécu : pour la présence de ma mère, les bras de mon père, le sourire d'Élisabeth. Élisabeth… Combien est doux le souvenir de son visage, du parfum de ses cheveux flottant au vent. Elle… Je te bénis parce que je sais que tu ne l'abandonneras pas et qu'elle surmontera sa peine.


Nate est là. Je l'entends gémir… Plus rien ! Des pas s'approchent de moi. J'entends ces imprécations. Je n'en distingue pas le sens, mais je les comprends.

Seigneur, je te prie pour ces hommes. Tu les as créés et tu les aimes. Pardonne-leur ce qu'ils font car s'ils t'avaient connu et avaient connu ton amour, ils ne t'auraient jamais ainsi rejeté.


Je vois les yeux perçant la peinture noire, signe de ma fin. Ils me scrutent et moi je ne peux que prier pour qu'ils se tournent vers toi. Il bande son arc et tire.



Jim Elliot


Je m'appelle Philip James Elliot (1927-1956). Je viens de vous raconter comment je suis mort de la main de ceux que j'étais venu évangéliser : laissant derrière moi une épouse, des parents aimants, une vie pleine de promesses.


Le témoignage que je veux vous laisser : « Il n'est pas si bête, celui qui donne ce qu'il ne peut garder pour obtenir ce qu'il ne peut perdre »




Le but de cette rubrique est surtout de te faire prendre conscience d'un aspect particulier de la vie de celui.lle qui épouse Christ. C'est la première et la dernière fois que j'écrirai à la suite de la micro-nouvelle. Je voulais simplement attirer ton attention sur un point : l'église persécutée est une réalité ! La société d'aujourd'hui te fera croire que rien ne mérite que tu donnes ta vie et surtout pas Jésus. Mais dans un monde où les valeurs sont renversées et où le bien est érigé en mal et inversement, ton engagement te coûtera la vie dans certains pays.


Souviens-toi de celles et ceux qui chaque jour travaillent auprès de ces frères et sœurs ; n'oublie pas celles et ceux qui sont partis dans la violence, qui sont roués de coups, emprisonnés voire pire. Nous sommes un seul cœur, une seule âme : nous sommes l'Église !

16 vues

©2019 by Les glorieuses choses. Proudly created with Wix.com